Nouvelles

4 juin 2020

5 juin 2020 début de « Une vue sur les étoiles » – Le phénomène des ciné-parc

Vendredi 5 juin sur le canal Historia :  » UNE VUE SUR LES ÉTOILES « , en huit épisodes, sur le phénomène des cinés-parcs autant au Québec qu’ailleurs en Amérique.

Lors du tournage le 12 septembre dernier, au ciné-parc Bouchervile, le VAQ a pu rassembler rapidement une dizaine de voitures pour simuler un début de soirée d’été dans un espace mythique de cinéma.  Joëlle Desjardins Paquette, réalisatrice pour le canal Historia, fut bien soutenue dans ses efforts de couvrir tous les ciné-parcs survivants du Québec.  Si elle cherchait des anecdotes savoureuses à se mettre sous la dent, elle n’aurait pu tomber mieux que sur Jean-Claude Marcoux, dont voici un extrait des commentaires :

« Dans l’temps d’nos premiers temps » (1956-1957), comme Lucille -qui allait devenir mon épouse- demeurait près de la frontière US (Lacolle), nous allions au ciné-parc américain de Rouses-Point -surtout les samedis soirs- et plus tard, devenus une famille, nous nous y rendions avec les enfants (en pyjamas) : ils s’endormaient bien sûr après les « bonhommes » des bandes-dessinées…   Pas besoin de gardiennage !

Au Québec dans les années ’50-’60, pas de ciné-parcs, endroits de perdition selon le clergé de la « grande noirceur » catho / Union Nationale-à-Duplessis…(Ils n’avaient pas tout à fait tort, surtout quand les jeunes y passaient la soirée -sans supervision- surtout dans des… Nash (1) !). Libérés par la Révolution Tranquille, nous eûmes enfin droit à des « cinémas en plein air » au début des années ’70… »

 

Merci aux Cyr, Cadieux, Rougeault, Marcoux, Legault, Sauvé et Bolestridge pour leur présence à cette belle soirée, avec en prime merveilleux coucher de soleil et levée de pleine lune.  Merci aussi d’avoir répondu à notre appel à tous sur la page facebook, ce qui nous a permis une réaction rapide et efficace !

Pour consulter les détails des émissions: https://xd.wayin.com/display/container/dc/ab3ceb43-1a57-4ec3-a6c7-9d4c44361201/details

(1) On pouvait s’y faire un…lit…2 places !

 

Léo Gravelle