Nouvelles

4 avril 2019

UNE DES PLUS BELLES ANGLAISES DE SON ÉPOQUE

Arrivée sur le marché en 1953, La AC Ace est fortement inspirée de l’Italienne Siata 208 dans ses dimensions, commercialisée quelques mois auparavant. La motorisation Bristol arriva sous le capot des Ace en 1956, rehaussant ainsi l’offre de motorisation de la sportive britannique.

 

L’exemplaire visible sur les photos que j’ai prises à Paris fut vendu neuf en France. La voiture change de mains à quelques reprises, mais demeure toujours en France. En 1989, le moteur fut reconstruit chez Bristol même. Ce n’est qu’en 2012-2013 que l’Ace retournera dans son pays de fabrication, l’Angleterre et recevra une restauration complète digne de ce nom.

LA AC ACE BRISTOL 1958 EN 5 POINTS

– La voiture embarque un moteur 2 litres à 6 cylindres

– La puissance du moteur est de 105 chevaux et passe rapidement à 120 chevaux

– La vitesse maximum avec l’option plus puissante du moteur est de 190 km/h et l’accélération 0/100 est de 9 secondes

– Des freins à disque aux roues avant sont offerts en option à partir de 1957

– La Ace est dotée d’un élégant pare-brise courbé ceinturé d’un cadre chromé.

Une AC Ace se classa en première place dans sa classe lors des 24 heures du Mans 1959, qui fut remporté par un équipage de pilotes dont Carroll Shelby fut un des membres. Suite à la fin de l’utilisation des moteurs Bristol et l’obligation de Shelby de prendre sa retraite pour problème de santé, un nouveau chapitre s’ouvrit pour la marque et s’annonçait grandiose.

Texte et photos par Alain Lemire