Nouvelles

24 octobre 2018

Sous la poussière, le rêve… par Guilhem Gaubert: Mustang Shelby Little Red

Arrière-grand-père et grand père garagiste, grand-mère au style de conduite digne de Juan Manuel Fangio, père et frère restaurateurs de bolides italiens, je suis tombé dans la potion magique automobile dès ma naissance. Collection d’emblèmes, de brochures, de programmes, tout ce qui tournait autour de l’automobile et ses dérivés était bon à collectionner. Chaque été, les vacances étaient une occasion de dénicher des voitures abandonnées, à l’époque où les primes à la casse n’étaient pas encore venues décimer le parc automobile français; l’œil rivé sur les bas-côtés de la route avec mon frère, nous inspections les fourrés, avides de découvrir l’oiseau rare; nous ne sommes jamais tombés sur une Bugatti mais les Peugeot, Renault ou autres vieux utilitaires ont fait notre bonheur. Sur le point d’être irrémédiablement englouties par la végétation et de reprendre leur forme atomique originale, les carrosseries défraichies se laissaient découvrir lentement, quelques tâches de couleur dans l’enfer vert. Nous tentions de nous imaginer quelles vies avaient vécues ces carcasses chauffées au soleil, diffusant encore ces odeurs typiques de bakélite ou d’huile sèche. C’est par cette nouvelle série d’articles sur les plus belles trouvailles de granges que j’espère vous transmettre ce que mon cœur d’enfant ressentait à l’époque, quand nous apercevions pour la première fois la calandre d’une belle au bois dormant.

Guilhem Gaubert, www.guilhemgaubert.com

Pour partager vos histoires :  contact@guilhemgaubert.com

 

Little Red

50 ans après avoir disparu, Little Red refait son apparition dans un champ du Texas.

Little Red, c’est le petit nom d’une des deux Mustang que Ford avait prêtée à Caroll Shelby pour développer des pièces pour sa gamme Performance : structure, moteur et transmission. Sous le nom de code moins glamour de Shelby GT500 EXP, EXP pour Experimental, elle était équipée d’un V8 428ci accouplé à une boite 3 vitesses automatique.

A l’issu des tests que Shelby menait sur les véhicules, ceux-ci étaient censés finir au broyeur, c’est du moins ce que préconisaient les procédures et ce que laissaient penser les registres de Shelby.

Le 3 mars 2018, Craig Jackson, CEO de la compagnie d’enchères automobiles Barret Jackson, mettait la main sur les restes de Little Red, dans une zone rurale du Nord Texas. Mais comment Little Red est-elle arrivée là et comment Jackson a-t-il pu la découvrir alors que tout le monde s’y cassait les dents depuis plusieurs dizaines d’années ? Un peu de chance et beaucoup de recherche.

 

L’histoire

Au lieu de partir à la casse comme prévu, la voiture fut expédiée dans le Colorado, au concessionnaire Ford de Littleton, ou elle fut vendue à un vétéran de la guerre du Vietnam. Lui-même vendit sa voiture quelques années plus tard a un gars du Wyoming qui lui-même déménagea au Texas en mettant la voiture dans un container; celle-ci n’était déjà plus en état de rouler et elle resta quelque temps dans ce container jusqu’à ce que celui-ci soit fracturé et que des voleurs eurent pris quelques pièces; il déménagea alors le véhicule a Wheatherford, Texas, sur le terrain d’un de ses cousins, juste là où Craig la redécouvrit 20 ans plus tard.

Jusqu’ici, toutes les recherches étaient basées sur le numéro de série Shelby qui immanquablement indiquait que le véhicule avait probablement été détruit, mais sans preuve formelle. Aucune trace du véhicule dans les registres d’immatriculation pour les années suivant les tests de Shelby. Pour le petite histoire, Craig Jackson est aussi le propriétaire de Green Hornet, l’autre Mustang testée chez Shelby à l’époque. C’est en cherchant des informations sur l’historique de Green Hornet que Craig Jackson mis la main sur les numéros d’identification originaux de la voiture, ceux émis par Ford. Il ne restait plus qu’à remonter l’historique d’immatriculation pour identifier le propriétaire final et le contacter.

La découverte a finalement été authentifiée avec l’aide de Kevin Marti, grâce à d’autres documents confidentiels de Ford. Afin de mieux connaitre les zones cachées de son histoire, un site a été ouvert permettant aux internautes de participer et apporter leur histoire : https://shelbyprototypecoupes.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le modèle est en cours de restauration minutieuse avec l’aide de Shell et Pennzoil et sera probablement présentée en grande pompe avec sa grande sœur Green Hornet dans les années qui viennent. En attendant, voici la présentation faite lors du 2018 Mustang Memories au siège social de Ford à Dearborn, Michigan.

https://www.youtube.com/watch?v=vPQ5puY6BtY

https://www.youtube.com/watch?v=MG0IiFrGrYs